develop own website

PROPOSITION DÉTAILLÉE

PRENDRE SOIN DE NOS AÎNÉS ET ACCOMPAGNER LA PERTE D'AUTONOMIE

Proposition

Nous souhaitons prendre soin de nos ainés et accompagner la perte d’autonomie à domicile dans les meilleures conditions possible à la fois pour les personnes âgées mais aussi pour les personnels des Services d'Aide et d'Accompagnement à Domicile (SAAD) et du Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) de la Ville de Belfort.

La personne âgée ce sera nous demain !

Pour quelles raisons

L’entrée dans la vieillesse se situe aux alentours de 80 ans, âge où la dépendance s’accroit fortement. Sur le Territoire de Belfort, il y a 2500 bénéficiaires de l’APA soit moins de 10 % de la population de plus de 60 ans. Les générations du baby boom vont quitter peu à peu la tranche d’âge des aidants potentiels et arriver aux âges de la dépendance. La grande majorité des personnes souhaitent vieillir à domicile dans de bonnes conditions. L’accès à un hébergement en Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) est d’environ 2200 € par mois.

La dépendance a un coût. Malgré l’aide de l’Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA), il y a toujours un reste à charge pour le bénéficiaire qui peut être important selon le niveau de dépendance et représente de fait une charge contrainte supplémentaire.

Les SAAD connaissent tous des difficultés de recrutement liées aux conditions de travail, au manque de reconnaissance des emplois ainsi qu’à leur faible niveau de rémunération. Ce sont les métiers d’utilité sociale les moins rémunérés. 

Bénéficaires

Toutes les personnes âgées en perte d'autonomie et plus largement les personnes considérées comme fragiles notamment les personnes en situation de handicap.

Méthodes

Rappel : Le chef de fil de la dépendance est le Conseil Départemental
Réduire la facture du reste à charge pour les bénéficiaires de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA). Pour cela, favoriser la prise en charge du SSIAD sur les grandes dépendances qui nécessitent 2 à 3 passages par jour. Le SSIAD est financé par la sécurité sociale. Aller vers la création d'un fond spécial limitant le reste à charge pour les personnes âgées sous le seuil de pauvreté. Les professionnels de cet accompagnement doivent être formées et mieux rémunérées, leurs conditions de travail doivent être améliorées. Un rapprochement avec les SAAD agissant sur Belfort doit être opéré afin d'analyser la situation avec le concours de leur expertise et construire des réponses adaptées sur lesquelles la ville peut agir.
Le maintien des relations sociales est primordial pour les personnes âgées isolées souffrant de solitude ou atteintes de maladie neuro évolutive. Il faut favoriser et soutenir le bénévolat et les liens inter générationnels via les réseaux de solidarité au sein notamment des Maisons de quartiers et Centres sociaux. La question de l'habitat partagé au travers de colocation de jeunes avec des personnes âgées est une forme de réponse tant les jeunes adultes que pour nos aînés.
L’éloignement géographique de l’HNFC à Trevenans est un problème majeur pour les personnes âgées isolées qui doivent passer des examens et/ou consultations médicales. Le transport n’est pas pris en charge par la sécurité sociale si pas d’hospitalisation. Il est nécessaire de développer un moyen de transport adapté.
Informer correctement les publics au travers de notre service d'accès aux droits afin de donner la possibilité de bénéficier des aides suivantes : Aide Personnalisée d'Autonomie, Aide Sociale à l'Hébergement, Allocation de Solidarité aux Personnes Agées, Complémentaire Santé Solidaire,…
Réfléchir, avec les personnels concernés du CCAS de la ville de Belfort, à une modernisation et à une restructuration de l'action sociale en direction des plus démunis. 

Vous souhaitez réagir, nous apporter une contribution, une remarque ou une suggestion ?
Contactez-nous via le formulaire ci-dessous.

© 2020 en Commun pour Belfort - Site réalisé par HABRUJE