free simple web templates

PROPOSITION DÉTAILLÉE

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES BIENS ET SERVICES PARTAGÉS

Proposition

Nous remettrons en cause les bases locatives minimales mis en place par l'équipe municipale actuelle et nous rétablirons la taxe sur les enseignes commerciales.

Pour quelles raisons

 La lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale :

Le monopole accordé à la relation monétaire peut compromettre certaines relations entre les personnes et crée des inégalités d’accès à des services ou des savoirs. Une alternative aux échanges monétisés est de mettre des connaissances et la réalisation de travaux à la portée de tous, en échange d’un autre service.

Dans une société fractionnée par la mise en concurrence des individus, renouer du lien social en développant les relations humaines basées sur la solidarité, les échanges de biens, de savoirs et de services de proximité devient une priorité.

La société actuelle provoque parfois repli sur soi et le cloisonnement. Le développement de l’éducation populaire favoriserait un contexte d’émancipation sociale.

Amener plus de mise en commun dans une ville c’est aussi contribuer à éviter certaines formes de gaspillage d’objets et de temps.

Pourquoi ne pas pallier aux imprévus du quotidien avec une plus grande quiétude en s’appuyant sur les ressources de la communauté ? Faire émerger une richesse collective et solidaire qui s’appuie essentiellement sur le potentiel des membres de toute une communauté serait une solution.

Favoriser le vivre ensemble :

Que devient la notion de vivre en commun dans une ville si on s’acharne à rendre la différence suspecte ? Redonner du sens au commun, cela serait aussi rendre évident la richesse d’un vivre ensemble qui prend conscience que sa diversité est un atout pour son unité, et son unité un atout pour sa diversité.

Défendre le service au public :

Trop souvent le service public et ses agents sont dénigrés. Revaloriser le travail des agents municipaux qui quotidiennement œuvrent pour le commun. Apporter une meilleure connaissance de leur travail à tous les habitants. Utiliser les compétences des services publics comme une ressource facilement accessible pour les citoyens est un enjeu du vivre ensemble.

Pour développer le sens de l’intérêt partagé : En opposition avec la recherche de profits et pour constituer une alternative au capitalisme salarial, expérimenter de nouvelles formes de coopérations économiques en créant une coopérative municipale. 

Bénéficaires

Tous les Belfortains.

Méthodes

 - Organiser un réseau qui s’appuie sur les centres socioculturels, les mairies de quartiers et les associations afin de mettre en place un système d’échange local de services (SEL) où la proximité géographique et l’implication des élu-e-s deviennent la garantie d’une démarche efficace.
- Participer à la mise en place et au développement de monnaies alternatives (Monnaie locale, compte temps, etc.).
- Développer l’éducation populaire en aidant par des moyens logistiques, de communication et de promotion les réseaux d’échanges réciproques de savoirs (RERS). Ces réseaux permettent aux personnes de transmettre leurs savoirs (connaissances et savoir-faire) et d’acquérir des savoirs dans un échange réciproque. Ces échanges excluent toute contrepartie financière.
- Lutter contre l’obsolescence et les obligations de mises à jour continuelles et coûteuses des matériels informatiques et de logiciels en utilisant en priorité pour la municipalité, les écoles et les institutions publiques des logiciels et des outils informatiques libres provenant d’un travail partagé.
- Pour insister sur la nécessité de prendre soin des communs, matériels et immatériels, mettre en place des campagnes de sensibilisation. La qualité de l’air de l’eau, de l’environnement en général, des biens publics devient alors l’affaire de tous.
- Pour lutter contre la surconsommation et le gaspillage qui l’accompagne, planifier des campagnes d’informations pour inciter à développer le concept de gratuité et de don en permettant notamment l’organisation de gratiferias (foire gratuite).
- Valorisation du rôle et du travail des agents des services de la ville et de la communauté d’agglomération, reconnaissance de leurs savoir-faire en proposant régulièrement des rencontres avec les utilisateurs, sous la forme de conférences, de démonstrations, de visites, de partenariat avec les établissements scolaires…
- Soutenir les centres socioculturels qui souhaiteraient créer des ateliers partagés.
- Créer une coopérative municipale pour : gérer la mise en commun d’un parc d’outils, permettre d’équiper les habitants de panneaux solaires à moindre coût, cultiver des fruits et légumes bio, tout en proposant un cadre d’emploi stable et innovant (gestion mixte) avec des salaires garantis et la possibilité à la municipalité de participer aux orientations stratégiques de la coopérative. 

Vous souhaitez réagir, nous apporter une contribution, une remarque ou une suggestion ?
Contactez-nous via le formulaire ci-dessous.

© 2020 en Commun pour Belfort - Site réalisé par HABRUJE